Juin 2014 - étude CESER sur le démantèlement nucléaire en Basse-Normandie

Image: 
Body: 
 
Le démantèlement des bâtiments et des installations nucléaires est au cœur de l’actualité. Près de 400 réacteurs de puissance et 800 réacteurs expérimentaux ou de recherche vont être mis à l’arrêt dans le monde. Les Etats, dans leur grande majorité, ont opté pour une stratégie immédiate de démantèlement en partie afin de ne pas laisser ces opérations aux générations futures. Le rapport et l’avis sur « le nucléaire pour l’énergie et la santé » réalisés par le CESER en 2009 avaient mis en avant la forte concentration d’entreprises et de savoir-faire dans le domaine du nucléaire et dans le champ du démantèlement nucléaire. Dans cette nouvelle étude, le CESER a souhaité procéder à une analyse précise des activités liées au démantèlement nucléaire en Basse-Normandie ainsi que les atouts et les faiblesses dont elle pouvait disposer. Le territoire se caractérise par une présence très forte d’installations nucléaires dont certaines font ou vont devoir faire l’objet d’un démantèlement, d’un très riche réseau d’entreprises et d’acteurs fédérés autour d’un triptyque industrie-recherche–formation et doté d’une expérience qui peut être valorisée grâce notamment au pôle d’excellence Nucleopolis créé en 2010. L’étude révèle que le démantèlement nucléaire, s’il apparaît donc bien comme une opportunité pour la Basse-Normandie, doit bénéficier d’une politique d’accompagnement volontariste, tant vers les entreprises que vers les salariés actuels et futurs pour en faire une filière industrielle structurée et structurante pour le territoire.
 
Date de l'actualité: 
Jeudi, 31 Juillet, 2014
Archivé: 

C'EST QUOI ?

Autour de leaders mondiaux comme AREVA, le CEA, le CNRS, EDF ou le GANIL, NUCLEOPOLIS fédère les compétences industrielles, de formation et de recherche disponibles en Basse-Normandie tout au long de la chaîne de valeur des sciences nucléaires dans les domaines de l’énergie, de la santé et de la maîtrise des risques.